previous arrow
next arrow
Slider

Médecine Traditionnelle Orientale

Le terme Médecine Traditionnelle Orientale désigne généralement la Médecine Chinoise et la Médecine Vietnamienne ou Coréenne, qui sont issues du même tronc médical commun. C’est une médecine très riche et extrêmement complète, à cause de son contenu très précis et largement expérimenté, qui est utilisée partout dans le monde, tant en occident qu’en orient, par de nombreux spécialistes médecins et non médecins, en cabinet privé comme en milieu hospitalier.

Son approche fonctionnelle considère l’homme dans ses mécanismes les plus profonds, dont beaucoup, très pragmatiques ne sont pas pris en compte par la médecine laborantine. Elle a désorienté beaucoup de nos contemporains occidentaux qui refusent d’admettre que le symptôme et la cascade duquel il découle, a des liens bien plus vastes dans l’organisme que ce qu’on en observe en laboratoire. Son efficacité repose sur la normalisation du terrain fonctionnel déclencheur de la maladie. Elle est très indiquée dans les pathologies chroniques, pour traiter le déséquilibre du terrain.

Il y a des niveaux de pratique différents en fonction du bagage du praticien et son efficacité repose également sur l’assiduité du patient. La Médecine Traditionnelle Orientale est connue de nos jours sous le terme réducteur d’acupuncture. L’aiguille d’acupuncture n’est qu’un outil, qui fait souvent oublier qu’il s’agit d’une médecine à part entière au contenu beaucoup plus vaste, avec un diagnostic qui lui est propre, différent du diagnostic allopathique, donnant d’autres clés pragmatiques pour comprendre l’état de santé du patient. La Médecine Traditionnelle Orientale comprend également un travail manuel de qualité (Tuina) et une pharmacopée efficace, affaires de spécialistes.

Nous n’avons cité que l’ostéopathie et la Médecine Traditionnelle Orientale dans les médecines fonctionnelles, car elles font partie des plus abouties. Il y en a certainement d’autres.

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress