La Médecine Fonctionnelle

Introduction

La médecine fonctionnelle consiste à restaurer la santé en soignant les déficiences de terrain qui ont fait le lit de la maladie et ont permis son développement.

Pour établir le diagnostic, on évalue l’état de l’ensemble des fonctions physiologiques sans se baser seulement sur le symptôme apparent.

Le traitement consiste à rétablir leur équilibre pour renforcer le potentiel de santé et permettre la disparition de la maladie.

Les différents outils thérapeutiques utilisés en dehors de la médecine allopathique sont l’Ostéopathie Spécialisée (neuro-appliquée ou O.S.N.A.©) et la Médecine Traditionnelle Orientale (acupuncture, pharmacopée, …) car ce sont les méthodes les plus appropriées pour soigner le terrain déficient qui alimente la pathologie.

«Le lit de la maladie (terrain)  se creuse au fur et à mesure du temps, à notre insu, parfois très longtemps avant l’apparition de la maladie. Le symptôme n’est qu’un signal d’alarme apparent qui n’indique pas la dysfonction causale. La ou les dysfonctions causales d’une maladie peuvent appartenir à un système différent de celui du symptôme. Il est donc inutile de vouloir supprimer un symptôme sans traiter le terrain».

Certaines thérapies ont une approche strictement fonctionnelle. Elles ne soignent pas une pathologie d’une manière isolée, mais s’occupent de traiter les déficiences de terrain qui ont fait le lit de la maladie. Leur diagnostic se base sur l’état de fonctionnement de chaque grand appareil physiologique et non pas seulement l’appareil dans lequel le symptôme apparaît. L’état général est également pris en compte par rapport à plusieurs critères d’équilibre. Un bilan complet des fonctions permet de déterminer un traitement adapté pour réduire les différents problèmes et ainsi permettre au patient de sortir de sa problématique pathologique globale et spécifique.

Les médecines fonctionnelles sont principalement l’ostéopathie et la Médecine Traditionnelle Orientale (asiatique). Il existe bien évidemment des différences de niveaux des pratiques selon la formation plus ou moins longue et sérieuse du praticien.

On peut également citer la phytothérapie, dès l’instant ou le phytothérapeute est extrêmement bien formé en diagnostic fonctionnel (par ex : pharmacopée orientale, une discipline très complète).

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress